Medical Topics

Arthropathie
Annuaire > Arthropathie > Définition




Définition
Arthropathie désigne une maladie commune. La maladie peut être localisée à une seule articulation, comme avec arthrite post-traumatique, ou peut affecter plusieurs articulations, comme l'arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde. Elle peut aussi être due à une maladie sous-jacente comme une infection bactérienne (infectieux, pyogènes ou une arthrite septique). Arthropathie neuropathique se réfère aux modifications de l'os et des articulations qui se développent secondaire à la perte de sensation associée à divers troubles, notamment le diabète, les traumatismes, les infections, l'anémie pernicieuse, le spina-bifida ou l'amylose. Arthropathie est fréquemment associée à un traumatisme articulaire, le glissement commune (subluxation) et de l'instabilité, ou des changements dégénératifs de l'articulation. La forme la plus courante de l'arthropathie est l'arthrose, dans laquelle il ya une perte progressive du cartilage articulaire avec des changements réactifs sur les marges articulations et des os sous-chondral, ce qui entraîne la destruction des articulations.
En arthropathie pleinement développé, la destruction des articulations est accompagnée par l'élargissement de l'articulation de renflements provoqués par un épanchement articulaire synovial fluide, et le développement des excroissance osseuse au niveau des marges articulaires (formation d'ostéophytes). Finalement, l'augmentation des déformations articulaires comme des microfractures, le relâchement ligamentaire (laxisme), et une diminution du soutien musculaire se produire. Augmentation de la laxité articulaire et péri-articulaire fractures peuvent également entraîner des petits morceaux d'os ou de cartilage (corps étrangers) qui fragment dans l'articulation. Il peut en résulter une grille ou grincement lorsque l'articulation est déplacé (crépitation), bien que crépitation a aussi d'autres causes.
Arthropathie peut être le résultat de maladies articulaires dégénératives telles que l'arthropathie des facettes articulaires ou arthrose du genou, des saignements dans une articulation (hémorragie intra-articulaire) d'un traumatisme ou d'hémophilie; arthropathie neuropathique secondaire à un diabète ou la maladie de Charcot-Marie Tooth (articulation de Charcot); inflammatoire troubles articulaires comme l'arthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante, les troubles auto-immunes telles que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, le lupus érythémateux systémique, et pseudopolyarthrite; troubles septiques comme l'ostéomyélite et arthrite septique provoqué par des infections bactériennes ou fongiques, et le cristal de dépôt des troubles tels que la goutte ou pseudo-goutte.
Arthropathie dégénérative peut se produire à la suite d'un traumatisme unique à la commune, comme une luxation de l'épaule aiguë ou à la suite d'une fracture guérie qui a eu lieu dans ou autour de l'articulation (intra-articulaire, péri-articulaire fracture), auquel cas il est appelée arthrite post-traumatique. Il peut également être secondaire à un cal vicieux d'une fracture à proximité qui se traduit par la biomécanique altération de l'articulation.
Arthropathie neuropathique est la destruction rapide des articulations due à une perte de sensation associée à certaines maladies, résultant dans le sens de position avec facultés affaiblies et perception de la douleur. Bien que la physiopathologie exacte de l'arthropathie neuropathique n'est pas connu, la destruction des articulations semble se développer lorsque la personne qui a perdu la sensation de profondeur est incapable de ressentir plusieurs petits épisodes de traumatismes articulaires qui se produisent avec certaines conditions. Parmi les conditions qui sont les plus susceptibles d'entraîner une arthropathie neuropathique sont le diabète sucré neuropathie diabétique, la syringomyélie, la moelle épinière et les tumeurs des nerfs périphériques et la maladie de Charcot-Marie Tooth. Presque n'importe quelle articulation peut être touchée par une arthropathie neuropathique, en fonction de la maladie sous-jacente, mais l'articulation du genou est le plus souvent impliqué. Habituellement une à trois articulations sont touchées, normalement dans une distribution asymétrique.
Goutte de cristal et d'autres arthropathies associées sont causés par le dépôt d'urate de sodium (MSU), le pyrophosphate de calcium dihydraté (PPCD), l'apatite de calcium, l'oxalate de calcium et de cristaux, induisant l'arthrose aiguë ou chronique ou périarthrite. MSU (goutte) et le dépôt de cristaux PPIRPC (pseudo-) peut également conduire à une arthropathie dégénérative via répétées, des crises intermittentes d'arthrite aiguë. Cela se produit fréquemment dans les grandes articulations périphériques, en particulier dans l'extrémité inférieure.
Les lésions articulaires entraînant une arthropathie peut se produire à partir de la réaction inflammatoire de l'arthrite infectieuse. L'articulation peut devenir infectés par morsure chirurgie, injection, insecte ou un animal, d'un traumatisme, d'abcès, ostéomyélite, ou une septicémie.
Les personnes atteintes de diabète ou de tout sous-jacents dégénératives des articulations sont plus susceptibles de développer une arthropathie.
Risque
L'arthrose est la forme la plus courante de l'arthropathie. Elle est plus fréquente chez les personnes de plus de 40 ans et est une des principales causes d'invalidité chez les individus âgés de plus de 65 ans (Moïse). Entre les âges de 40 et 70 ans, les femmes sont plus troublée à l'arthrose que les hommes, après 70 ans, les taux sont les mêmes (Brandt, Porter).
Incidence et prévalence
L'incidence exacte des arthropathies multiples n'est pas connue car apparition d'une arthropathie est si souvent secondaire à une maladie sous-jacente. L'arthrose touche plus de 20 millions de personnes aux États-Unis et est la plus fréquente des maladies articulaires dans le monde entier (Lozada). L'incidence de la polyarthrite rhumatoïde est de 1% dans les populations américaines et mondiales (Smith). L'incidence globale de l'arthropathie neuropathique n'est pas connue, mais arthropathie neuropathique associée au diabète est estimée à 15% des patients diabétiques aux États-Unis et dans le monde (Khan).